La grotte des Balmes

Il y a 5 600 ans, au Néolithique, les premiers agriculteurs-pasteurs de Haute Maurienne s'installaient dans la grotte des Balmes....

L'entrée de la grotte des Balmes dominant la vallée de l'Arc eb  Haute Maurienne Vanoise

L'entrée de la grotte des Balmes

Un site archéologique exceptionnel

La grotte se trouve à 150 m au-dessus du niveau de l'Arc et elle domine la vallée et le village de Val Cenis Sollières Sardières. Elle a servi au 19ème siècle de cave à fromage, avant la découverte en 1972 de tessons de poteries par des spéléologues amateurs. Très vite, les archéologues ont mesuré l'importance de ce site.

 

Plus de vingt ans de fouilles leur ont permis d'apporter de nouvelles connaissances et de mieux comprendre l'implantation des premiers agriculteurs-pasteurs dans les Alpes. La grotte a été occupée pendant 3 000 ans à partir du Néolithique (3 600 ans av. J.C.) et jusqu'à la fin de l'Age du Fer (750 av. J.C.)

 

A plusieurs reprises elle a été modifiée et réaménagée à cause de la chute de blocs. Elle a servi d'habitat et de bergerie, d'atelier de fabrication d'outils et de parures.


Vue sur le village de Sollières Sardières depuis le belvédère de la grotte des Balmes

La vue sur le village de Val Cenis Sollières Endroit depuis le belvédère de la grotte des Balmes


Les tous premiers agriculteurs des Alpes occidentales

Grâce à la découverte de céréales dans un récipient en écorce de bouleau cousu et collé (de l'engrain et des fèves calcinées), de meules et de fragments de faucille en silex, les archéologues ont montré que c'est aujourd'hui le plus ancien témoignage connu d'agriculture dans les Alpes occidentales.

Une occupation dense des hautes vallées alpines

Céramique Chasséenne, pointes de flèche en silex et serpentine polie peigne et racloir en bois de cerf, pendeloque crochet et poinçon. Période du Néolithique

L'occupation des hautes vallées alpines a plusieurs origines. Les hommes utilisaient les cols pour le passage et les échanges .

 

Ils exploitaient aussi les matières premières telles que les roches dures, le minerai ou encore les métaux précieux.

 

Enfin, ces premiers agriculteurs-pasteurs ont façonné la montagne. Ils ont défriché les fonds de vallée pour cultiver leurs champs.

 

Les alpages tels que nous les connaissons résultent de la bonification des sols et de la fréquentation des troupeaux depuis

                                                                           des millénaires.

Céramique, pointes de flèche en silex et serpentine polie, peigne et racloir en bois de cerf, pendeloque crochet et poinçon en os du Néolithique

Une culture déjà très riche

Peigne en bois de cerf. Civilisation de Cortaillod (Suisse)

Peigne en bois de cerf. Civilisation de Cortaillod (Suisse, Néolithique moyen)

Les habitants de la grotte des Balmes étaient tout sauf des sauvages.

 

Dès le début de l'occupation de la grotte il y a 5 600 ans, ils ont entretenu avec leur milieu des relations qui allaient bien au-delà de la simple subsistance.

 

Les nombreuses parures, les outils décorés et produits de l'artisanat montrent que leur culture était déjà très riche.

 

Ces montagnards fréquentaient déjà la montagne et avaient des contacts et des échanges intenses avec des civilisations du Languedoc, de Suisse ou encore du Jura ou du nord de l'Italie.